Navigation – Plan du site
Actualités

Actualités, n° 10, juin 2010

Anne Regourd et Éric Vallet

Plan

Haut de page

Billet d’anniversaire des Chroniques du manuscrit au Yémen

La direction des Chroniques du manuscrit au Yémen, Éric Vallet et Anne Regourd, est heureuse de célébrer la sortie de son 10e numéro. La revue, créée en 2006, paraît à un rythme de deux numéros par an : le n° 10 représente donc déjà cinq années de constants efforts. Les CMY sont diffusées auprès d’une liste d’environ 250 lecteurs. Elles reçoivent en outre la visite de nombreux ‘surfers’ du net, fréquentation régulière et sûre qu’un instrument statistique permet de relever. Au cours de ces années, nous avons tenté de maintenir une diversité dans les thèmes des brefs articles et notes. L’espace dont nous disposons sur le net, aujourd’hui bien plus conséquent qu’en 2006, autorise une plus grande souplesse en ce qui concerne la longueur des articles et, surtout, la présence d’illustrations. Nous souhaiterions profondément que les CMY puissent se faire l’écho des projets en cours sur les manuscrits du Yémen, quels que soient leur origine ou leur auteur. Nous essayons en particulier de monter un réseau de correspondants, à l’intérieur du Yémen, qui permette de faire remonter l’information au travers de la page consacrée aux actualités. La version arabe des CMY a connu une interruption malheureuse depuis le numéro 7. Nous espérons que, très bientôt, les conditions seront à nouveau réunies pour une traduction régulière. A l’occasion de la parution du 10e numéro, un opuscule réunissant la version arabe des brefs articles et notes parus dans les numéros 1 à 10 est en projet : il devrait contribuer à « éponger » d’un seul coup le retard pris dans la traduction. D’ores et déjà, des efforts ont été réalisés dans la date de parution des CMY en arabe, nécessairement postérieure à la version française. Nonobstant le temps requis par la traduction, incompressible – l’expérience montre qu’il faut un mois environ –, le temps pris par la mise en ligne a été réduit grâce à l’accueil de la revue sur deux sites web :

Notre souhait pour le futur est de maintenir à un mois la période qui s’écoule entre la mise en ligne des versions française et arabe. Vos propositions de publication dans notre revue, ainsi que vos critiques, sont plus que jamais les bienvenues. Dans l’attente, nous voudrions remercier chaleureusement tous les supporters, contributeurs et traducteurs des CMY pour leur soutien, dont l’attachement au Yémen et au patrimoine manuscrit, nous en sommes sûrs, est le moteur. Eric Vallet, Anne Regourd.

Codicologie, catalogage, préservation/conservation, histoire des bibliothèques

1er semestre 2010, Tarim, activité autour des manuscrits

L’activité autour des manuscrits, dans cette ville historique du Yémen, peut être suivie sur le site « Tarim 2010, capitale culturelle du monde musulman », sous l’URL : http://www.tareemyemen.net/2010/cat-1.htm.

La bibliothèque al-Ahqâf poursuit depuis de nombreuses décennies une solution originale, qui a consisté, pour des familles détenant des bibliothèques privées, à regrouper leurs fonds au sein d’une seule et même structure. Les CMY se sont fait aussi l’écho de l’activité du Markaz al-Nûr.

Janvier, revue PapierS, page de présentation du fasc. 1 du Catalogue cumulé des bibliothèques de manuscrits de Zabid sur les papiers filigranés

La revue PapierS, dans son numéro 2 de janvier 2010, accorde une page de présentation au fascicule 1 du Catalogue cumulé des bibliothèques de manuscrits de Zabid sur les papiers filigranés (p. 21). Elle est illustrée d’une reproduction de la page de couverture, en couleur. La revue PapierS est la Newsletter de la jeune Association Française pour l’Histoire et l’Etude du Papier et des Papèteries (AFHEPP), une association créée fin 2008, sous la direction de Denis Peaucelle, conservateur du musée du Papier à Angoulême. Elle s’intéresse aussi bien à la fabrication contemporaine qu’ancienne du papier, à des aspects de sa conservation, et à sa description codicologique. Différentes sortes de papiers, conçus pour des usages variés, sont abordés. Il faut garder en mémoire le fait que les papiers filigranés des manuscrits de Zabid étudiés jusqu’ici (fin xviie-début xxe s.), sont massivement de production européenne ; par ordre décroissant, ils sont originaires d’Italie, d’Istanbul, d’Angleterre et, peut-être, d’Autriche-Hongrie. Ils ne se distinguent d’ailleurs pas sur ce point d’autres fonds de manuscrits arabes, à partir du xive s.

Février 2010, Sanaa, mission François Déroche, catalogage des anciens corans, Dar al­makhtutat (DaM)

Du 13 au 17 février, François Déroche a effectué une mission à Sanaa, sous l’égide conjointe de la DaM et du CEFAS. Cette mission entrait dans le cadre de la formation des catalogueurs yéménites de la DaM, qui ont catalogué d’anciens corans, découverts dans un faux plafond de la Grande mosquée de Sanaa, puis mis plat et restaurés au début des années 80, sous la direction d’Ursula Dreibholz, dans le cadre d’un programme allemand (cf. CMY 7, janvier 2009). Elle avait pour objectif d’une part d’évaluer la fiche-type qui a servi cataloguer ces corans et, si besoin était, de la parfaire. D’autre part, d’effectuer quelques tests, consistant confronter un fragment de coran concerné, avec sa fiche, afin d’évaluer la description. Le séjour de F. Déroche s’est clôturé par une conférence sur les cahiers des manuscrits, donnée à la DaM, en présence de membres et d’étudiants de l’Université. La version arabe du Manuel de codicologie arabe, sous la direction de F. Déroche, publiée par la Fondation Furqan de Londres, est enfin venue enrichir la bibliothèque des catalogueurs de la DaM.

Février-mai, Ta‘izz, mission Charlène Morel (université Lumière Lyon 2) auprès de la Fondation Hâ’il Sa‘îd

Dans le cadre d’un Master d’Anthropologie appliqué aux manuscrits, sous la direction de Marie-Pierre Gibert (université Lumière Lyon 2, Faculté d’Anthropologie et de Sociologie), Charlène Morel a effectué un stage du 1er février au 30 avril 2010, auprès de la fondation Hâ’il Sa‘îd, à Ta‘izz. Elle a obtenu pour ce faire une bourse du CEFAS, avec le soutien d’Anne Regourd, responsable scientifique du Programme de sauvegarde des manuscrits de Zabid. La Fondation Hâ’il Sa‘îd pour les Sciences et la Culture se compose en effet de deux bibliothèques, l’une constituée par des imprimés, qui font l’objet d’emprunt et de consultation directe par les lecteurs, l’autre d’un fonds manuscrit. C’est sur cette seconde bibliothèque que C. Morel a concentré son effort, portant plus particulièrement sur l’histoire de sa constitution. Dans un premier temps, il fut question de travailler avec les « familles-sources », celles qui ont donné ou vendu des manuscrits à la Fondation. Il s’agissait, à partir des registres accessibles et des marques de propriété placées dans les marges des manuscrits, de comprendre les conditions dans lesquelles les familles détentrices de manuscrits se résolvaient à l’idée de se défaire d’un patrimoine écrit, présent depuis plusieurs générations au sein de la famille et les intérêts qui pouvaient les y pousser. Une fois sur le terrain, la difficulté à rencontrer ces familles a nécessité un réajustement du questionnement initial : plutôt que de faire porter l’étude sur la source des manuscrits, il paraissait au contraire préférable de se concentrer sur leur point d’arrivée, i.e. la Fondation Hâ’il Sa‘îd, et d’analyser l’intérêt et l’enjeu d’une telle bibliothèque au sein de l’institution. Dans son mémoire, intitulé « Constitution d’une bibliothèque de manuscrits : introduction aux enjeux et intérêts sociaux, économiques et politiques d’une fondation privée », elle tâchera de mettre en évidence le fait que le manuscrit yéménite soit actuellement impliqué dans un processus dépassant les simples considérations patrimoniales et d’en développer les raisons. Ces trois mois passés à Ta‘izz ont permis la réalisation d’une sorte d’esquisse ou d’introduction aux enjeux représentés par le manuscrit, dans le Yémen contemporain, mais cette question compliquée nécessite, selon C. Morel, un large champ d’investigation, ainsi que l’intervention de spécialistes de différentes disciplines afin que soit menée à bien une étude complète du sujet. La soutenance de C. Morel a lieu le 9 septembre.

Avril, Paris, communication d’Anne Regourd sur le Programme Zabid

Le 12 avril, Anne Regourd, responsable scientifique du Programme de sauvegarde des manuscrits de Zabid, a donné une communication intitulée : « De l’inventaire au catalogue : les bibliothèques privées de manuscrits de Zabid (Yémen) et le Programme de sauvegarde des manuscrits de Zabid », dans le cadre du séminaire, dirigé par Christine Jungen, sur « Archives et historiographie au Moyen-Orient » (Institut d’Etudes de l’Islam et des Sociétés du Monde Musulman, IISMM/EHESS). Il s’agissait de dégager les enjeux du catalogage des manuscrits pour la préservation et la mise en valeur de cet aspect du patrimoine yéménite, ainsi que l’accès qu’il aménage.

Mai, Ta‘izz, Muhammad Jâzim, Eric Vallet et Zacharie Mochtari de Pierrepont, mission de recherche documentaire

Muhammad Jâzim (CEFAS), Eric Vallet et Zacharie Mochtari de Pierrepont (Université Paris 1) ont effectué une mission de recherche documentaire à Ta‘izz, financée conjointement par le Centre français d’Archéologie et de Sciences sociales de Sanaa (CEFAS), le Laboratoire Islam médiéval (CNRS, UMR 8167) et l’Université de Paris 1. Ont pu être photographiés, deux registres du Bureau des Waqfs et de l’Orientation religieuse, portant sur les fondations religieuses établies dans la région de Ta‘izz, ainsi qu’une copie de la waqfiyya de la Grande mosquée d’al-Janad. Ces documents viennent compléter le corpus déjà constitué lors d’une précédente mission en novembre 2008, en vue de l’édition des waqfiyyât médiévales de Ta‘izz et de sa région (cf. CMY 7, janvier 2009, et l’article de Muhammad Jâzim dans le présent numéro).

Juillet, Cambridge, communication d’Anne Regourd sur le Programme Zabid, à la TIMA Conference

Le 8 juillet, Anne Regourd (AR) a donné une communication, intitulée : « Strategies of preservation/conservation in the frame of the Programme of Zabid (Yemen) », dans le cadre du congrès annuel de The Islamic Manuscripts Association (TIMA), qui s’est tenu à Cambridge, Queen’s College, du 8 au 10 juillet (cf. rubrique « Nouvelles internationales »). La préservation des manuscrits est l’une des trois actions du Programme de sauvegarde des manuscrits de bibliothèques privées de Zabid (PZ), conjointement avec le catalogage et la numérisation, tout particulièrement, celle des filigranes. En automne 2008, le PZ a reçu un soutien financier conséquent de TIMA, qui lui a permis d’amorcer la réalisation de sa fiche de route sur la préservation des manuscrits de bibliothèques privées, suivant le passage d’un expert, durant l’été 2008 (cf. CMY 7, janvier 2009). La communication d’Anne Regourd visait à montrer comment l’action de préservation des manuscrits menée sur les bibliothèques privées s’articulait avec l’action de conservation/restauration, développée au sein du Centre des manuscrits de Zabid, une émanation du ministère de la Culture yéménite. Ce ministère abrite la charge du patrimoine manuscrit du pays, depuis 2008. Cette conférence sera publiée dans le premier numéro, fascicule 2, du Journal of Islamic Manuscripts, l’organe de TIMA, accueilli dans les collections de Brill, Leyde (cf. rubrique « Nouvelles internationales »).

Juillet, CEFAS, ressources documentaires, création d’un page « Catalogues de manuscrits » sur le site web

Une page « Catalogues de manuscrits » existe désormais sur le site web du Centre français d’Archéologie et de Sciences sociales de Sanaa (CEFAS). Y seront accueillis des fichiers en format ‘pdf’, accompagnés d’une notice de présentation. Le Catalogue partiel de la bibliothèque des Waqfs de la Grande mosquée de Dhamar, sous la direction d’Ahmad al-Ghumari, inaugure la série (cf. son article dans les CMY 3, février 2007). Inédit, il paraît donc pour la première fois en ligne. Il est pourvu de nombreux index qui en rendent la consultation aisée. Les différents fascicules du Catalogue cumulé des bibliothèques de manuscrits de Zabid, Sanaa, CEFAS, FSD, y figureront bientôt.

Afin d’atteindre la page « Catalogues de manuscrits », aller sous « Ressources documentaires », puis sous « Ressources en ligne », et cliquer sur « Catalogues de manuscrits », ou bien cliquer ici :
http://www.cefas.com.ye/spip.php?rubrique92.

Afin de consulter le Catalogue Dhamar, http://www.cefas.com.ye/IMG/pdf/catalogue_dhamar.pdf.

Éditions de texte

2008, parution de Osmanli Arsiv Belgelinde Yemen/Al-Yaman fî al-‘ahd al-‘uthmânî

Osmanli Arsiv Belgelinde Yemen/Al-Yaman fî al-‘ahd al-‘uthmânî, sous la direction de Yusuf Sarinay, Istanbul, T.C. Bașkanlik Devlet Arșivleri Genel Müdürlüğü, 408 pages

Publication de 108 documents manuscrits originaux conservés dans les archives ottomanes d’Istanbul, sous la direction de Yusuf Sarinay, directeur général des archives d’État. Tous les documents, reproduits en fac-similé, édités en turc par un comité composé de Mümin Yildiztaș, Sebahhattin Bayram et H. Yıldırım Ağanoğlu, et résumés en arabe par Fu’âd al-Shâmî (Centre national des Archives yéménites), sont regroupés en huit chapitres thématiques (société et économie ; religion et waqf-s ; enseignement ; santé ; infrastructures civiles ; administration et politique ; armée , diplomatie). Ils illustrent la richesse des fonds d’archives sur le Yémen conservés à Istanbul et apportent une contribution notable à l’histoire du Yémen lors de la seconde présence ottomane (1849-1918). L’ensemble est complété par une trentaine de photographies d’époque et la reproduction de deux cartes ottomanes du Yémen. L’ouvrage a été cofinancé par le CNAY du Yémen, sous la direction du Qâdî ‘Alî Ahmad Abû Rijâl.

Août 2009, constitution d’un corpus d’archives pour l’étude historique des monuments de la ville de Zafîr Hajja

Dans le cadre de son mémoire de magister en histoire de l’art islamique, soutenu à l’université de Sanaa le 18 août 2009 et portant sur les monuments religieux islamiques de la ville de Zafîr Hajja (Al-‘amâ’ir al-dīniyya al-islâmiyya fî madînat Zafîr Hajja. Dirâsa athâriyya mi‘mâriyya), Yahyâ Lutf ‘Abd Allâh al-‘Ubâlî (employé à l’Organisation générale des Antiquités, gouvernorat de Hajja) a été amené à exploiter un corpus de documents d’archives juridiques et administratives diverses (waqf-s, testaments, contrats) collecté par ses soins dans la région de Hajja. Sur la cinquantaine de documents repérés au cours de son travail auprès de fonds publics et privés, dix-sept documents lui ont été directement utiles pour son étude, notamment pour préciser la datation de la fondation ou de la restauration de certains bâtiments religieux, entre le xe/xvie et le xive/xxe siècle. Sur ces dix-sept documents, douze ont pu être photographiés, dont voici la liste :

  1. Legs sous forme de waqf établi par al-Mutahhar b. Sharaf al-Dîn, 964/1586 (fonds Yahyâ Muhammad al-Kuhlânî) ;

  2. Legs sous forme de waqf établi par le savant al-Bâlû‘a, 1065/1655 (fonds Yahyâ Muhammad al-Kuhlânî) ;

  3. Folio manuscrit évoquant la fondation de la mosquée Dahmâ’, 1091/1680 (fonds Muhammad Shams al-Dîn al-Khâshib) ;

  4. Contrat d’achat de terre de Nâsir Dûkal, 1104/1693 (fonds Muhammad b. Nâsir Abû Dunyâ) ;

  5. Waqfiyya établie par le faqîh Hasan Yûsuf, 1107/1696 (bureau des waqfs de Hajja) ;

  6. Contrat d’achat de terre d’al-Khâtibî, 1154/1741 (fonds Muhammad b. Nâsir Abû Dunyâ) ;

  7. Terres placées en waqf par Salâh Matar, 1158/1745 (fonds Muhammad b. Nâsir Abû Dunyâ) ;

  8. Contrat d’achat de terre, de Yahyâ Abû Dunyâ, 1209/1794 (fonds Muhammad b. Nâsir Abû Dunyâ) ;

  9. Contrat de vente, 1285/1768 (fonds Muhammad b. Nâsir Abû Dunyâ) ;

  10. Reçu d’achats d’huile pour le luminaire de mosquées, 1321/1901 (fonds Yahyâ Muhammad al-Kuhlânî) ;

  11. Inventaire des besoins des mosquées, 1361/1942 (fonds Yahyâ Muhammad al-Kuhlânî) ;

  12. Attribution de revenus de terre à la mosquée d’al-Rakab/al-Manzar (fonds Yahyâ Muhammad al­-Kuhlânî). Pour tout renseignement sur ces documents et sur les informations historiques qui ont pu en être extraites, s’adresser à : yahyalutf@yahoo.com

Premier semestre 2010, parution d’al-Tadhkira fî ahkâm al-jawâhir wa-al-a‘râd d’Ibn Matta­wayh (ve/xie siècle)

Al-Tadhkira fî ahkâm al-jawâhir wa-al-a‘râd d’Ibn Matta­wayh (ve/xie siècle), édité par Daniel Gimaret, Le Caire, Institut français d’archéologie orien­tale (IF989), 2 vol.

Cet ouvrage, qui offre un point de vue mu‘tazilite sur l’univers, les propriétés et les attributs des atomes, a été édité à partir de trois manuscrits : San‘â’ kalâm 901 (copie de 605/1208-1209, ne contenant que la première partie) ; San‘â’ kalâm 562 (copie de 693/1294, complète en principe) ; Milan, Ambrosiana C 104.

L’introduction de cette édition de texte peut être consultée sur le site de l’IFAO, en français et en arabe :

4-6 juin 2010, Istanbul, colloque Theological Rationalism in Medieval Islam. New Sources and Perspectives

Ce colloque est la deuxième rencontre internationale organisée dans le cadre du projet de recherche européen Theological Rationalism in the Medieval World of Islam. Deux communications en particulier ont traité de manuscrits conservés au Yémen : Sabine Schmidtke (Freie Universität Berlin), « The Reception of Ibn Khallâd’s Kitâb al-Usûl » et Gregor Schwarb (Freie Universität Berlin) : « Mu‘tazili –Zaydi Usûl al-Fiqh: A Longue Durée Perspective ».

Plus d’informations à l’adresse suivante :
http://www.geisteswissenschaften.fu-berlin.de/en/izma/forschung/laufend/theological_rationalism/

Juillet 2010, Julien Dufour, mission de recherche documentaire sur l’histoire de la poésie dite humaynî

Compte-rendu de Julien Dufour, Université de Strasbourg

Cette mission a été financée par le Centre français d’archéologie et de sciences sociales de Sanaa. Il s’agissait avant tout d’étudier les manuscrits d’œuvres que leur ancienneté ou leur originalité rendaient importantes pour l’histoire de la poésie humaynî. En 2006 paraissait une édition imprimée du dîwân de Mûsâ b. Yahyâ Bahrân (m. 933/1526) (Dîwân Ibn Bahrân, bi-khatt ‘Alî b. ‘Alî Abkar, ‘inâyat al-adîb al-mukarram Nâsir b. ‘Alî b. Muhammad, Sanaa, Maktabat al-Irshâd, 2006, 362 p. ), où rien n’est dit du manuscrit sur lequel elle se fonde. Elle comprend huit poèmes de type humaynī/muwashshah, le reste est composé de poésie classique. J’ai pu obtenir copie de trois exemplaires du dîwân d’Ibn Bahrân (deux d’entre eux sont conservés à Dâr al-Makhtûtât (mss. n° 2218 et 2344), le troisième est numérisé à la fondation Zayd b. ‘Alî). Ils sont tous différents entre eux (choix et ordre des poèmes), et diffèrent en outre du dîwân imprimé. L’histoire de l’œuvre de Bahrân s’annonce donc complexe. Je dispose en outre de trois poèmes inclus dans une safîna (collection privée). Au total, j’ai ainsi pu rassembler quatorze muwashshah-s de cet auteur, dont je prépare l’édition. Quelque trois quarts de siècle avant Muhammad b. Sharaf al-Dîn – dont l’œuvre prolifique et bien connue est à la base du chant sanaani moderne –, les muwashshah-s de Bahrân sont un des rares points de repères permettant de suivre l’histoire de la poésie humaynî dans les hautes terres du Yémen. ‘Abd al-Rahmân Tayyib Ba‘kar a publié en 2005 son édition du dîwân de Hâtim al-Ahdal (m. 1013/1604) (Shâ‘ir al-Mukhâ Hâtim al-Ahdal, Sanaa, al-Hay’a al-‘âmma li-al-kitâb, 2005, 304 p. ). Cet auteur est, lui, tout à fait contemporain de Muhammad b. Sharaf al-Dîn, mais originaire de Tihâma. Ce sont en quelque sorte les derniers feux de l’antique humaynî rasûlide des basses terres qui luisent au moment-même où cette poésie connaît à Sanaa un essor nouveau. Le dîwân imprimé est très majoritairement formé de poésie classique ; seuls neuf poèmes sont de type humaynî/muwashshah. On trouve cependant à Dâr al-Makhtûtât (ms. n° 2336) un dîwân d’al-Ahdal entièrement humaynî, dont quelque 170 pages ont été conservées. Le texte (comme le manuscrit lui­même, d’ailleurs) est en mauvais état, mais c’est un témoin essentiel de la poésie soufie yéménite dans la deuxième moitié du xe/xvie siècle, qui permet en outre de mesurer l’influence – occultée par la suite – que celle-ci a eue sur l’œuvre d’un Muhammad b. Sharaf al-Dîn. J’espère pouvoir publier ce texte sans tarder. Le dîwân de ‘Alî b. al-Hasan al-Khafanjî (m. 1180/1766) n’a jusqu’à présent pas été édité. Il faut dire que cette poésie satirique, dans une langue sanaanie très dialectale, pose de redoutables problèmes d’établissement de texte. Mark Wagner (Louisiana State University) avait commencé l’étude de son œuvre dans le cadre de son PhD (édité sous le titre de Like Joseph in Beauty, Yemeni vernacular poetry and Arab-Jewish symbiosis, Leyde, Brill, 2008) et comptait en faire l’édition. Il m’a proposé de m’associer à ce travail. Il fallait donc rassembler le plus de copies possibles du dîwân d’al-Khafanjî. J’en ai obtenu quatre à Dâr al-Makhtûtât (mss. n° 2327, 2328, 2329, 2330) et une à la fondation Zayd b. ‘Alî. Le travail va ainsi pouvoir commencer. Il sera long et requerra la collaboration d’un lettré de Sanaa. Démarquant des poèmes connus, l’œuvre d’al-Khafanjî nous renseigne sur l’état du répertoire humaynî pratiqué à son époque ; elle nous instruit aussi sur les dessous de la société sanaanie du début du xiie/xviiie siècle.

22-24 juillet 2010, Londres, Seminar for Arabian Studies, François de Blois (SOAS) et Mikhail Rodionov (St-Pétersbourg), manuscrits du Yémen

Plusieurs communications ont porté sur des manuscrits copiés au Yémen :

  • François de Blois (SOAS), « Some rare historical manuscripts relating to Islamic Yemen » : présentation de plusieurs manuscrits se trouvant dans la collection Muhammad ‘Ali Hamdani (Insti­tute of Ismaili Studies, Londres), dont :
    — un manuscrit contenant quatre traités de généalogie sudarabique, copié en 1621, dont un épi­tomé des deux premiers volumes d’al-Iklîl, d’al-Hamdânî, précédant la recension de Mu­hammad b. Nashwân al-Himyarî (qui sert de base à l’édition actuelle d’al-Iklîl)
    — un recueil de lettres de chancelleries rédigées par al-Husayn b. ‘Alî b. Muhammad al-Qum­mî, secrétaire au service des Sulayhides dans la seconde moitié du ve/xie siècle.

  • Mikhail Rodionov (Académie des Sciences, Saint-Pétersbourg), « Tribal versions of local history in the Hadramawt today » : Il s’agit d’une étude sur la floraison actuelle des monographies exaltant l’histoire et le rôle de différentes tribus du Hadramawt, en s’appuyant sur des données diverses (sources anciennes, mémoire orale, etc.).Résumés complets sur le site du Seminar : http://www.arabianseminar.org.uk/abstracts2010.html

Nouvelles internationales

Automne 2009, Brockelmann on line

La fameuse Geschichte der arabischen Litteratur (GAL) de Carl Brockelmann (1868-1956) est désormais en ligne, à l’initiative de l’éditeur de sa version papier, E.J. Brill. D’accès payant, une période de test gracieux est cependant consentie (écrire à brillonline@brill.nl ou brillonline@brillusa.com pour les États-Unis).

Annonce du lancement du Journal of Islamic Manuscripts

Signe de son établissement dans le paysage des études sur le manuscrit en Islam, TIMA a créé sa propre revue, le Journal of Islamic Manuscripts (JIM), qui paraîtra dans les collections de Brill, à Leyde (ISSN 1878-4631 / E-ISSN 1878-464X). Le responsable de la publication en est Jan Just Witkam (université de Leyde), tandis que le comité des publications réunit des spécialistes de différents pays. A raison de deux fascicules par an, réunis sous un même numéro, le JIM se consacre à différents aspects du livre dans le monde musulman, incluant la codicologie. Son numéro inaugural est prévu pour la fin de l’année. Pour plus d’information, voir http://www.brill.com/journal-islamic-manuscripts.

27-29 mai, Madrid, conférence internationale sur la codicologie et l’histoire du livre manuscrit en arabe

Du 27 au 29 mai, s’est tenue à Madrid une conférence internationale sur le thème « Codicologia et Historia del Libro manuscrito en caractères arabes », sous la direction scientifique de François Déroche, Nuria Martinez de Castilla et Francis Richard. Sponsorisée entre autre par le CNRS (UMR 7192, Proche Orient-Caucase-Iran), l’Institut de France et le ministère espagnol de la Science et de la Recherche, elle s’est tenu au Centre des Sciences humaines et sociales.

11 juin, Charleville-Mézières, inauguration d’une exposition Rimbaud / Bardey

Le 11 juin a eu lieu à Charleville-Mézières, l’inauguration de l’exposition « Aden au temps de Rimbaud, l’album d’Alfred Bardey, 1882 », en présence du Maire de la ville, Claudine Ledoux, du conservateur du musée Arthur Rimbaud, Maurice Tourneux, et de Marie-José Tubiana, représentant l’Association pour le développement de la Recherche Scientifique en Afrique de l’Est (ARSAE). Cette exposition, ouverte au public du 12 juin au 12 septembre, est centrée autour de la réédition récente de l’ouvrage d’A. Bardey, Barr-Adjam, chez L’Archange Minautore, en juin 2010. Elle venait rappeler les liens de Rimbaud avec la Compagnie d’Aden, dirigée par les frères Bardey, originaires de Lyon, qui avaient employé le poète, à la fin du xixe siècle. Les CMY ont consacré leur premier numéro à la collection de manuscrits du Yémen réunis par Pierre Bardey et donnés à la Bibliothèque nationale de France (cf. la note de Marie-Geneviève Guesdon, conservateur à la BnF, dans les CMY 1, février 2006, ainsi que son article dans les Chroniques yéménites 13(2006), « Manuscrits de provenance yéménite donnés à la Bibliothèque nationale par Pierre Bardey en 1930 », 59-72).

8-10 juillet, Cambridge, Sixième Congrès de TIMA

Du 8 au 10 juillet, s’est tenu à Cambridge, Queen’s College, le sixième congrès de The Islamic Manuscripts Association (TIMA). Sous l’égide conjointe de TIMA, de l’Université de Cambridge et de la Thesaurus Islamicus Foundation, il avait pour thème principal « Les manuscrits d’Asie centrale », mais laissait une part à des sujets et des aires variés. Du reste, les intitulés des panels sous lesquels étaient regroupées les communications, rappelaient les actions soutenues par TIMA, i.e. le catalogage, la numérisation et la conservation. Comme à l’accoutumée, le congrès a réussi le pari de réunir des collègues du monde entier, du Maghreb à l’Asie du Sud-Est, en passant par l’Iran, la Turquie, l’Inde et la Péninsule arabique.

  • Logo Centre français d’Archéologie et de Sciences Sociales
  • Revues.org