Navigation – Plan du site
Textes

Un projet international

Le manuel des œuvres et manuscrits mu‘tazilites
Gregor Schwarb
Référence(s) :

[Sabine Schmidtke, Gregor Schwarb, David Sklare (éds.), Handbook of Mu`tazilite Works and Manuscripts, Leiden, Brill (Handbuch der Orientalistik) (2007, à paraître)]

Traduction(s) :
مشروع دولي

Texte intégral

1Pendant plusieurs siècles la Mu‘tazila a occupé une place centrale parmi les différents courants théologiques de l’Islam. Tandis qu’au centre de l’empire abbasside la Mu‘tazila cessa d’exister en tant qu’école indépendante dès la fin du ve/xie siècle et dans beaucoup de cas fut activement réprimée et ses ouvrages détruits, elle conserva toute sa vigueur dans certaines régions plus éloignées des centres de pouvoir : elle s’est ainsi activement maintenue en Asie centrale jusqu’au viie/xiiie siècle et au Yémen jusqu’au xie/xviie siècle.

  • 1 En ce qui concerne les Karaïtes voir notre article, « Découverte d’un nouveau fragment du Kitâb al- (...)

2Des éléments importants de la pensée mu‘tazilite furent notamment préservés dans l’islam shî‘ite, qu’il soit zaydite ou imâmite, de même qu’en dehors des cercles islamiques : les thèses mu‘tazilites furent ainsi adoptées par les juifs rabbanites et plus encore karaïtes, et dans une moindre mesure par les samaritains et les chrétiens orientaux1. C’est grâce à cette réception de l’héritage littéraire de la Mu‘tazila parmi les shi‘ites imāmites et zaydites et les communautés juives, que des informations assez précises sur les doctrines des différentes branches de la Mu‘tazila ainsi qu’un grand nombre de textes mu‘tazilites nous sont parvenus. Les zaydites et les karaïtes ont non seulement intégré des éléments importants de la doctrine mu‘tazilite dans leurs propres systèmes de pensée, mais ils ont également recopié une somme considérable de textes mu‘tazilites datant de la période classique du mouvement. Les collections de manuscrits zaydites au Yémen et les collections de manuscrits karaïtes sont par conséquent de nos jours les deux principales sources de manuscrits d’œuvres mu‘tazilites.

  • 2 Wilferd Madelung, Der Imam al-Qâsim ibn Ibrâhîm und die Glaubenslehre der Zaiditen, Berlin : Walter (...)

3Du iiie/ixe au vie/xiie siècle, les zaydites du Yémen adoptèrent majoritairement les enseignements de l’école mu‘tazilite de Bagdad2. Parmi les zaydites de la région de la mer Caspienne en revanche, ce fut la pensée de l’école de Basra (ou plus précisément la Bahshamiyya, l’école d’Abû Hâshim al-Jubbâ‘î) et celle de l’école d’Abû al-Husayn al-Basrî qui prévalurent. Au vie/xiie siècle, l’imâm Ahmad b. Sulaymân al-Mutawakkil ‘alá Allâh (m. 566/1170) initia le transfert de nombreuses œuvres mu‘tazilites de la région de la mer Caspienne au Yémen. Ces efforts se poursuivirent et s’intensifièrent sous la houlette de son successeur, al-Mansûr bi-llāh ‘Abd Allâh b. Hamza (m. 613/1217), qui soutint vigoureusement la dissémination de la pensée mu‘tazilite au Yémen en ordonnant notamment la copie d’une importante quantité de textes ainsi que l’édification dans sa résidence de Zafâr d’une vaste bibliothèque : al-Khizâna al-Mansûriyya al-sa‘îda. L’héritage mu‘tazilite fut ainsi intensivement étudié, adapté et transformé jusqu’au xie/xviie siècle au Yémen. Cette production intellectuelle perdit ensuite de son dynamisme mais se poursuivit néanmoins jusqu’au xxe siècle.

  • 3 ‘Abd al-Salâm ‘Abbâs al-Wajîh, Masâdir at-turâth fî al-maktabât al-khâssa fî al-Yaman, 2 vol. , ‘Am (...)

4Ces dernières quinze années, les conditions d’accès aux collections de manuscrits en Russie et au Yémen se sont considérablement assouplies, tout comme se sont amplifiés les efforts de conservation, de catalogage et de numérisation de ces collections. Par ailleurs, plusieurs institutions établies au Yémen — parmi lesquelles la Fondation Imâm Zayd b. ‘Alî (Mu’assasat al-Imâm Zayd b. ‘Alî al-thaqâfiyya) (www.izbacf.org) mérite tout particulièrement d’être mentionnée — ont accompli récemment un travail substantiel dans la localisation, l’inventaire et la préservation des bibliothèques publiques et privées du pays3.

5C’est dans ce contexte favorable que le “Mu‘tazilite Manuscripts Project” a été lancé en 2003 à l’instigation d’un groupe international composé de chercheurs du Moyen-Orient, d’Europe et des États-unis. Ce groupe s’est assigné pour mission de répertorier l’ensemble des œuvres et des manuscrits mu‘tazilites, et d’initier et d’encourager la publication d’éditions critiques pour les textes encore non édités. Ce projet, subventionné par différentes fondations privées, en est encore à sa phase initiale, mais a déjà la publication de plusieurs articles et éditions de textes ainsi que la tenue de deux colloques à son actif.

6L’élément central de cette première phase du projet est l’élaboration actuellement en cours d’un manuel des œuvres et manuscrits mu‘tazilites (Handbook of Mu‘tazilite Works and Manuscripts). La première partie de ce manuel introduira aux différents courants et contextes de la pensée mu‘tazilite. Au cœur de cette publication figurera un répertoire bio-bibliographique d’environ quatre cents auteurs dont l’œuvre fut fortement imprégnée par la Mu‘tazila ; ce répertoire inclura une description des manuscrits existants et de leurs éventuelles éditions, ainsi que de leur réception et des études qui leur ont été consacrées jusqu’à présent. Un troisième volet de ce manuel présentera une liste des diverses collections de manuscrits prises en compte et leurs catalogues respectifs. Enfin, la quatrième et dernière partie de ce manuel contiendra une bibliographie des œuvres non-mu‘tazilites citées ainsi qu’une bibliographie exhaustive des travaux de recherche portant sur les auteurs et les œuvres mu‘tazilites.

7La rédaction de ce manuel est désormais bien avancée et la maison d’édition Brill prévoit de le publier dans sa série Handbuch der Orientalistik dans le courant de l’année 2007.

Haut de page

Notes

1 En ce qui concerne les Karaïtes voir notre article, « Découverte d’un nouveau fragment du Kitâb al-Mughnî fî abwâb at-tawhîd wa-al-‘adl du Qâdî ‘Abd al-Jabbâr al-Hamadhânî dans une collection karaïte de la British Library », à paraître dans Mélanges de l’Institut Dominicain d’Etudes Orientales 27 (2006). Pour une liste des bibliothèques possédant des manuscrits judéo-arabes d’origine karaïte, voir D. Sklare, « A Guide to Collections of Karaite Manuscripts », in Karaite Judaism: A Guide to its History and Literary Sources, éd. M. Polliack, Leiden, Brill, 2003, p. 893–924.

2 Wilferd Madelung, Der Imam al-Qâsim ibn Ibrâhîm und die Glaubenslehre der Zaiditen, Berlin : Walter de Gruyter, 1965 ; Ahmad ‘Abd Allâh ‘Ârif, Al-sila bayna al-zaydiyya wa-al-mu‘tazila : dirâsa kalâmiyya muqârina li-‘ârâ‘i al-firqatayn, Beyrouth, Dâr Âzâl / Sanaa, al-maktaba al-yamaniyya, 1987 ; ‘Abd al-Azîz al-Maqâlih, Qirâ’a fî fikr al-zaydiyya wa-al-Mu‘tazila, Beyrouth, Dâr al-‘Awda, 1982 ; ‘Alî Muhammad Zayd, Mu‘tazilat al-Yaman : dawlat al-Hâdî wa-fikruhu, Beyrouth, Dâr al-‘Awda / Sanaa, CFEY, 1981 ; ‘Alî Muhammad Zayd, Tayyârât mu‘tazilat al-yaman fî al-qarn al-sâdis al-hijrî, Sanaa, CFEY, 1997 [version élargie de la thèse doctorat de l’auteur : Les tendances de la pensée mu‘tazilite au Yémen au VIème/XIIème siècle, 2 vol. , Université de Paris III, sous la direction de Daniel Gimaret].

3 ‘Abd al-Salâm ‘Abbâs al-Wajîh, Masâdir at-turâth fî al-maktabât al-khâssa fî al-Yaman, 2 vol. , ‘Ammân, Mu’assasat al-Imâm Zayd ibn ‘Alî al-thaqâfîya, 2002 ; ‘Abdallâh Muhammad al-Hibshî, Fihris makhtûtât ba‘d al-maktabât al-khâssa fî al-Yaman, Londres, Mu’assasat al-Furqân li-l-turâth al-islâmî, 1994 ; ‘Abd at-Tawâb Ahmad ‘Alî al-Mashriqî, Muhammad Sâlih Yahyâ al-Qâdî, Tâwûs-i Yamânî (Tâwûs Ibn-Kaisân al-Khaulâ‘î al-Hamdânî al-Yamânî), Fihrist-i mikrūfîlm hâ-i magmū‘a-i Dâr-al-Makhtûtât-i San‘â’, Qumm, Kitâbkhâna-i Buzurg-i Hadrat-i Âyatallâh al-‘Uzmâ Mar‘ashî Najafî, 2001 ; ‘Abdallâh b. Husayn b. Muhammad al-Idrūs, ‘Abd al-Qâdir b. Sâlih b. Shihâb, Fihrist-i nuskhah hâ-yi khatt-î kitâkhânah-i Ahqâf Hadramawt Jumhūrî Yaman, Qumm, Kitâbkhâna-i Buzurg-i Hadrat-i Âyatallâh al-‘Uzmâ Mar‘ashî Najafî, 2005 (ca. 3000 mss.) ; M. Wafâdâr Murâdî, « Fihrist-i âlifbâ’î-yi mîkrūfîlm-hâ-yi tahiyya shude az Kitâbkhâna-yi Jâmi‘ San‘â’«  dans Kitâbdârî wa-ithlâ‘ rasânî. Faslnâma-yi Kitâbkhâna-yi Markazî wa-Astân-i Quds Radawî 2 (1378/1999), pp. 127-173 ; Hasan Ansârî Qummî, « Guzârishî az nuskha-hâ-yi khattî-yi Yaman », dans Âyina-yi mîrâth 3 (Printemps 1380/2001), pp. 105-111.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Gregor Schwarb, « Un projet international », Chroniques du manuscrit au Yémen [En ligne], 2 | 2006, mis en ligne le 01 juin 2006, consulté le 19 octobre 2017. URL : http://cmy.revues.org/198 ; DOI : 10.4000/cmy.198

Haut de page

Droits d’auteur

Chroniques du manuscrit au Yémen

Haut de page
  • Logo Centre français d’Archéologie et de Sciences Sociales
  • Revues.org