Navigation – Plan du site
Textes

Notices de manuscrits de maqāmāt yéménites de la période postclassique, 1ère partie

Gianluca Saitta

Résumé

Genre essentiel de la littérature prosaïque arabe, la maqāma recouvre des réalités textuelles très variées. Cela engendre des difficultés fondamentales de définition. À titre d’exemple, à l’époque postclassique, le genre maqāma chevauche d’autres genres littéraires similaires tels que la munāẓara et la mufāḫara. La prolifération de ces variétés de maqāmāt est une particularité de la production littéraire au Yémen à cette époque. Dans le cadre de notre recherche doctorale sur l’essor du genre maqāma au Yémen, nous avons eu la possibilité de travailler sur un certain nombre de manuscrits. À travers le présent travail, nous voulons présenter la première partie d’un bref catalogue de manuscrits de maqāmāt yéménites que nous avons pu consulter à Dār al‑Maḫṭūṭāt à Sanaa, à la British Library à Londres, à la bibliothèque de l’Université de Leyde, à la Bibliothèque Ambrosienne à Milan et à la Bibliothèque Nationale Autrichienne à Vienne. Ce travail inclura aussi les manuscrits présents au King Faisal Center for Research and Islamic Studies à Riyad et ceux conservés dans la bibliothèque privée de ‘Abd Allāh Muḥammad al‑Ḥibšī.

Haut de page

Notes de la rédaction

Vous pouvez consulter sur ce site l’intégralité de l’article.
– Deuxième partie : Notices de manuscrits de maqāmāt yéménites de la période postclassique, 2e partie

Notes de l’auteur

L’ensemble des reproductions qui suivent ont pu ȇtre faites grȃce à l’aimable autorisation de Dār al-Maḫṭūṭāt, Sanaa

Texte intégral

Introduction. Le genre maqāma au Yémen

  • 1 zakharia 2000, p. 102‑12.
  • 2 On renvoie à ce propos aux articles « munāara » et « mufāara » de wagner 1993 et hämeen‑anttila 2 (...)
  • 3 hämeen‑anttila 2002, p. 346.
  • 4 al‑ibŠĪ 1984, p. 9‑10.

1Dans le cadre de notre recherche doctorale sur l’essor du genre maqāma au Yémen depuis l’époque postclassique, nous avons eu la possibilité de travailler sur un certain nombre de manuscrits yéménites. La période examinée pour notre recherche est très intéressante car il s’agit d’une époque de transformation de la composante générique de la maqāma. La maqāma, genre toujours très difficile à appréhender depuis qu’il a vu le jour, commence alors à recouvrir des réalités textuelles très différentes. Ce qui a toujours engendré des difficultés fondamentales de définition, d’autant que chaque époque a compris cette appellation de diverses manières1. À l’époque postclassique, par exemple, le genre maqāma chevauche d’autres genres littéraires similaires tels que la munāẓara et la mufāḫara2. Des textes portant dans leur titre la désignation générique de munāẓara ou de mufāḫara sont appelés, dans l’introduction de l’œuvre, maqāma, ou vice‑versa, et les différents termes, parfois juxtaposés, sont très souvent employés sans aucune distinction3. La prolifération de ces variétés de maqāmāt est une particularité de la production littéraire au Yémen à cette époque4.

  • 5 saitta 2011, p. 5‑10.
  • 6 ‘amŠŪŠ 1991.
  • 7 zakharia 2009, p. 87.

2Les munāẓarāt yéménites mettent en scène des débats entre objets, jardins, éléments de la nature, animaux, qui, à travers l’artifice de la prosopopée, s’affrontent sur le terrain oratoire pour vanter leurs qualités les plus éminentes. Ces débats ont généralement pour protagonistes deux personnages, et très souvent, d’autres interviennent pour soutenir l’un des deux adversaires. À la fin, un juge désigne le vainqueur de ce contentieux. L’essentiel du corpus en question est donc, sauf de rarissimes exceptions, constitué en réalité de textes qu’on assimilerait plutôt à des sortes de sous‑genres de la maqāma, quant à leur contenu et à leur forme5. Des exceptions sont toutefois attestées : c’est le cas par exemple des maqāmāt d’auteurs tels qu’Abū Bakr b. Muḥsin Bā ‘Abbūd al‑‘Alawī (xviiie s.)6 et Ḥusayn b. ‘Abd Allāh al‑Mas‘ūdī al‑Yamanī (xvie s.), dans lesquelles la structure adhère parfaitement au modèle type de la maqāma hamadhānienne (définie a posteriori et souvent considérée, hâtivement, comme la définition du genre), à savoir deux personnages, humains, le narrateur et le héros, une structure binaire constituée par un sadan et un matn reprenant celle d’un ḫabar, enfin des thématiques liées à la ruse, au prêche et à la mendicité7.

I. Un projet d’inventaire des manuscrits de maqāmāt yéménites

  • 8 al‑ibŠĪ 1984.
  • 9 al‑ibŠĪ 1987.

3Dans le présent travail, nous voulons présenter un bref catalogue de manuscrits des maqāmāt yéménites que nous avons pu consulter tout au long de notre recherche doctorale, et qui constituent une partie du corpus de notre thèse. Nous tenons à signaler que la quasi‑totalité de ces textes a été éditée dans deux ouvrages de l’auteur yéménite ‘Abd Allāh Muḥammad al‑Ḥibšī, le premier portant le titre de Maqāmāt min al‑adab al‑yamanī, paru en 19848 et le deuxième intitulé Mağmū‘ al‑maqāmāt al‑yamaniyya, paru en 1987.9 Toutefois, vu les imprécisions de certaines informations données par l’éditeur, le manque de détails sur les manuscrits sur lesquels il se serait appuyé pour son édition critique, et surtout le nombre important de fautes que présentent les textes édités, nous nous sommes vus dans l’obligation, dès nos études de master, de revenir aux originaux manuscrits. De toute façon, sauf précisions de notre part, toute œuvre citée dans le présent travail a été éditée dans les deux recueils d’al‑Ḥibšī. Nous signalons aussi qu’un certain nombre de maqāmāt yéménites, faisant partie de notre corpus, n’apparaissent pas dans le présent travail. Cela est dû à deux raisons : soit il s’agit d’œuvres ayant été éditées dans des ouvrages suffisamment fiables pour que nous ne revenions pas aux originaux manuscrits. Soit il s’agit de maqāmāt qui ont été éditées dans les deux éditions d’al‑Ḥibšī mais pour lesquelles l’éditeur n’a donné aucune information sur le manuscrit sur lequel il se serait appuyé pour établir son édition et dont nous ignorons, en l’état actuel de notre recherche, la localisation.

4La première partie de l’inventaire présenté dans de cet article prendra en examen les manuscrits yéménites que nous avons consultés à Dār al‑Maḫṭūṭāt à Sanaa, à la British Library à Londres, à la bibliothèque de l’Université de Leyde, à la Bibliothèque Ambrosienne à Milan et à la Bibliothèque Nationale Autrichienne à Vienne. Une partie du présent travail mentionnera aussi les maqāmāt yéménites présentes au King Faisal Center for Research and Islamic Studies à Riyad qui, bien qu’il s’agisse très probablement de reproductions des manuscrits conservés à Dār al‑Maḫṭūṭāt à Sanaa, nous paraissent tout de même constituer une référence très utile pour tous les chercheurs qui, actuellement, ne peuvent avoir accès aux manuscrits de Sanaa. Enfin nous mentionnerons aussi des manuscrits qui ont été édités par al‑Ḥibšī dans ses deux recueils, mais qui sont conservés, précise‑t‑il, dans sa bibliothèque privée.

II. Inventaire (1ère partie)

  • 10 al‑ibŠĪ, Maādir al‑fikr al‑islāmī fī al‑Yaman, Abou Dabi, Al‑mağma‘ al‑aqāfī, 2004.
  • 11 hämeen‑anttila, Maqama: A History of a Genre, Wiesbaden, Harrassowitz, 2002.

5Nous présenterons dans la première partie de l’inventaire des manuscrits de maqāmāt yéménites consultés en classant les notices selon l’ordre des bibliothèques que nous avons dépouillées. Pour chaque notice seront donnés le titre de l’œuvre, ainsi que le nom et la date de mort de l’auteur, puis les références aux auteurs et aux maqāmāt dans les ouvrages bio‑bibliographiques, la GAL, Ziriklī et Kaḥḥāla (voir bibliographie). Nous nous appuierons en outre sur l’ouvrage biographique d’al‑Ḥibšī, Maṣādir al‑fikr al‑islāmī fī al‑Yaman10 et sur le catalogue de maqāmāt rédigé par Hämeen‑Anttila, dans la deuxième partie de son ouvrage Maqama : A History of a Genre11. Enfin, nous donnerons les informations concernant la localisation du manuscrit (cote et pagination), et l’existence d’éventuels autres exemplaires et/ou éditions de l’œuvre.

6En annexe de la deuxième partie de l’inventaire qui paraîtra dans un prochain numéro des Chroniques du manuscrit au Yémen, nous croiserons dans un tableau récapitulatif les titres, les auteurs, et les bibliothèques que nous avons dépouillées.

A. Dār al‑Maḫṭūṭāt (Sanaa)

7La plupart des manuscrits de maqāmāt yéménites sont aujourd’hui conservés à Dār al‑Maḫṭūṭāt à Sanaa. Dans cette bibliothèque nous avons pu repérer dix‑huit œuvres.

Bibliothèque occidentale

81) Al‑maqāmāt al‑‘alawiyya de l’auteur ḥaḍramī Abū Bakr b. Muḥsin Bā ‘Abbūd al‑‘Alawī (XVIIIe s.)

Réf. : GAL S II: 601; Kaḥḥāla (1957) III: 70; Hämeen‑Anttila (2002): 399.

  • 12 Ms. n° : 702 (313), f° 1r°‑158v°. mingana 1934.
  • 13 BĀ ‘AbbŪd al‑‘AlawĪ 1998.
  • 14 Ibid. 1998, p. 18.
  • 15 Ibid. Dans son introduction al‑Ḥibšī fait erronément mention de la bibliothèque Būhar. Suite à des (...)

L’œuvre se compose de cinquante séances cataloguées sous la cote : 2394, f°1r°‑42v°. Cette œuvre est aussi connue sous le titre d’Al‑maqāmāt al‑hindiyya comme attesté dans un deuxième manuscrit conservé à la British Library (voir plus bas) et dans un troisième manuscrit présent à la John Rylands Library, Manchester12. Il faut aussi signaler qu’existe une édition critique de cette œuvre faite par ‘Abd Allāh Muḥammad al‑Ḥibšī portant le titre de « Al‑maqāmāt al‑naẓariyya »13. L’éditeur y omet les trois manuscrits qu’on vient de citer, et, comme il le précise lui‑même dans son introduction14, se base sur trois autres manuscrits de l’œuvre. Le premier est conservé à la Bibliothèque centrale d’État de Hyderabad (Andhra Pradesh, Inde), autrement connue comme la bibliothèque « Asafia ». Le deuxième est conservé au Centre du manuscrit de la ville de Tarīm, au Yémen, et ‘Abd Allāh Muḥammad al‑Ḥibšī aurait consulté la copie d’un troisième exemplaire dans la bibliothèque privée de ‘Umar b. Muḥammad b. Sālim b. Ḥafīẓ. L’éditeur mentionne également l’existence de trois autres manuscrits que, néanmoins, il n’a pu utiliser au cours de son travail d’édition : le premier est conservé à la Bibliothèque nationale indienne à Calcutta, dans le fonds Būhar15 ; le deuxième à la bibliothèque de Peshawar au Pakistan ; et le troisième à la Bibliothèque Rampur Raza de Rampur (Uttar Pradesh, Inde).

92) Aqrāt al‑ḏahab fī al‑mufāḫara bayn al‑Rawḍa wa‑Bi’r al‑‘Azab de ‘Abd Allāh b. ‘Alī al‑Wazīr (m. 1147/1734).

Réf. : GAL II : 525(8) ; Ziriklī (1989) IV : 107 ; Kaḥḥāla (1958) VI : 86.

  • 16 al‑wazĪr 1986.

Deux exemplaires d’une longue séance répertoriée sous les cotes : 3/2364, f° 219 v°‑265 r° et 2365 f° 15v°‑42r°. On signale l’existence d’une édition critique de l’œuvre faite par ‘Abd Allāh Muḥammad al‑Ḥibšī16. Deux autres exemplaires manuscrits de la même œuvre sont aussi conservés à la bibliothèque de l’Université de Leyde et au King Faisal Center, Riyad (voir plus bas).

Image 1 :Aqrāt al-ḏahab fī al-mufāḫara bayn al-Rawḍa wa-Bi’r al-‘Azab de‘Abd Allāh b. ‘Alī al-Wazīr (m. 1147/1734), ms. 3/2364, f° 219v°-220r°, Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt.

Image 1 :Aqrāt al-ḏahab fī al-mufāḫara bayn al-Rawḍa wa-Bi’r al-‘Azab de‘Abd Allāh b. ‘Alī al-Wazīr (m. 1147/1734), ms. 3/2364, f° 219v°-220r°, Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt.

Image 2 : Aqrāt al-ḏahab fī al-mufāḫara bayn al-Rawḍa wa-Bi’r al-‘Azab‘ Abd Allāh b. ‘Alī al-Wazīr (m. 1147/1734), ms. 3/2364, f° 220 v°-221r°, Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt.

Image 2 : Aqrāt al-ḏahab fī al-mufāḫara bayn al-Rawḍa wa-Bi’r al-‘Azab‘ Abd Allāh b. ‘Alī al-Wazīr (m. 1147/1734), ms. 3/2364, f° 220 v°-221r°, Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt.

103) Al‑mufāḫara bayn al‑naḫla wa‑al‑karma de Muḥammad b. Abī al‑Qāsim al‑Nağrī (m. 874/1469).

Réf. : Ziriklī (1989) IV : 127 ; Kaḥḥāla (1959) VII : 226.

Une séance répertoriée sous la cote : 3006 (mélanges), f° 1 r°‑4 r°.

114) Al‑mufāḫara bayn al‑qahwa wa‑al‑qāt de l’auteur Aḥmad b. Muḥammad al‑Mu‘allimī (m. 1278/1861).

Réf. : al‑Ḥibšī (2004) : 458.

Deux exemplaires de cette séance. Le premier exemplaire répertorié sous la cote 3037, f° 48 v°‑ 54 v°. Le deuxième exemplaire répertorié sous la cote : 3331, f° 78 r°‑87 r°. Un autre exemplaire manuscrit de cette séance est conservé à la bibliothèque Ambrosienne de Milan (voir plus bas).

125) Al‑munāẓara bayn al‑qāt wa‑al‑tunbāq de ‘Afīf b. al‑Habba Qāḍī (xviiie s.).

Réf. : al‑Ḥibšī (1984) : 257.

Une séance répertoriée sous la cote : 2388, f° 75 r°‑84 r°.

Image 3 : Munāzara bayn al-qāt wa-al-tunbāq de ‘Afīf b. al-Habba Qāḍī (xviiie s.), ms. 2388, f°75r°, Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt.

Image 3 : Munāzara bayn al-qāt wa-al-tunbāq de ‘Afīf b. al-Habba Qāḍī (xviiie s.), ms. 2388, f°75r°, Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt.

Image 4 : Munāzara bayn al-qāt wa-al-tunbāq de ‘Afīf b. al-Habba Qāḍī (xviiie s.), ms. 2388, f° 75v°-76r°, Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt.

Image 4 : Munāzara bayn al-qāt wa-al-tunbāq de ‘Afīf b. al-Habba Qāḍī (xviiie s.), ms. 2388, f° 75v°-76r°, Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt.

136) Al‑ṭirāz al‑muḏhab fī qiṣṣat al‑maḏhab aussi dite Maqāmāt al‑masāğid de ‘Alī b. Ṣāliḥ b. Abī al‑Riğāl (m. 1135/1722).

Réf. : Ziriklī (1989) I : 137 ; Kaḥḥāla (1959) VI : 110.

Contrairement à ce que le titre laisse imaginer, il s’agit en réalité d’une seule séance ayant pour protagonistes des mosquées de la ville de Sanaa. Ce manuscrit est répertorié sous la cote : 2309 (section adab), f° 27 v°‑ 32 r°. Un autre exemplaire de la même œuvre portant le titre de Maqāmat Masğid al‑maḏhab est contenu à l’intérieur du dīwān d’al‑Ḫafanğī répertorié sous la cote : 2330, ff. 321‑44.

147) Al‑kalima al‑muḥkama fī al‑mufāḫara bayn al‑ḥurra wa‑al‑ama de l’auteur Ša‘bān b. Salīm b. ‘Uṯmān (m. 1149/1736).

Réf.: GAL S II: 546(14‑2); Ziriklī (1989) III: 164.

  • 17 kahl 1986.

Une séance répertoriée sous la cote : 3164, f° 42 v°‑48 r°. Deux autres exemplaires manuscrits de cette œuvre sont aussi conservés à la bibliothèque Ambrosienne de Milan (voir plus bas). On signale également l’existence d’une édition de cette séance, faite à partir des manuscrits conservés à l’Ambrosienne, suivie par une traduction en allemand, parue dans la revue Die Welt des Orients17.

158) Al‑maqāma al‑nadiya de Qāsim b. Yaḥyā al‑Amīr (m. 1195/1780).

Réf. : al‑Ḥibšī (2004) : 481.

Une séance répertoriée sous la cote : 3034 (section mélanges), f° 286 r°‑290 v°. Cette séance n’apparaît que dans l’édition d’al‑Ḥibšī parue en 1987.

169) Maqāma fī al‑mufāḫara bayn al‑ġurba wa‑al‑iqāma de Qāsim b. Yaḥyā al‑Amīr (m. 1195/1780).

Réf. : al‑Ḥibšī (2004) : 481.

Une séance répertoriée sous la cote : 3053 (section mélanges), f° 59 v°‑68 v°. Cette séance n’apparaît pas dans les deux éditions d’al‑Ḥibšī.

Image 5 : Maqāma fī al-mufākhara bayn al-ġurba wa-al-iqāma de Qāsim b. Yaḥyā al-Amīr (m. 1195/1780), ms. 3053, f° 59v°-60r°, Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt.

Image 5 : Maqāma fī al-mufākhara bayn al-ġurba wa-al-iqāma de Qāsim b. Yaḥyā al-Amīr (m. 1195/1780), ms. 3053, f° 59v°-60r°, Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt.

Image 6 : Maqāma fī al-mufākhara bayn al-ġurba wa-al-iqāma de Qāsim b. Yaḥyā al-Amīr (m. 1195/1780), ms. 3053, f° 60v°-61r°,Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt.

Image 6 : Maqāma fī al-mufākhara bayn al-ġurba wa-al-iqāma de Qāsim b. Yaḥyā al-Amīr (m. 1195/1780), ms. 3053, f° 60v°-61r°,Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt.

1710) Al‑mufāḫara bayn al‑Rawḍa wa‑Bi’r al‑‘Azab de ‘Alī b. Ḥasan b. ‘Alī b. al‑Ḥusayn al‑Ḫafanğī (m. 1180/ 1766).

Réf. : al‑Ḥibšī (2004) : 449.

À ne pas confondre avec l’œuvre homonyme de l’auteur ‘Abd Allāh b. ‘Alī al‑Wazīr. Nous avons repéré trois exemplaires manuscrits à l’intérieur de trois dīwān‑s d’al‑Ḫafanğī conservés à Dār al‑Maḫṭūṭāt. Le premier exemplaire est dans le dīwān répertorié sous la cote : 2327, f° 3r°‑5r°. Le deuxième, dans le dīwān répertorié sous la cote : 2529 (section adab), f° 16r°‑18v°. Le troisième, dans un troisième dīwān, répertorié sous la cote : 2330 (section adab), ff. 214‑20.

1811) Al‑mufāḫara bayn al‑‘ağā’iz wa‑al‑banāt de ‘Alī b. Ḥasan b. ‘Alī b. al‑Ḥusayn al‑Ḫafanğī (m. 1180/ 1766).

Réf. : al‑Ḥibšī (2004) : 449.

Une séance à l’intérieur du dīwān d’al‑Ḫafanğī répertorié sous la cote : 2327 (adab), f° 14r°‑16v°.

1912) Mā ğarā bayn Masğid al‑iyad wa‑Masğid Qāriš min masāğid Bi’r al‑‘Azab de ‘Abd Allāh b. Ḥusayn al‑Šāmī (m. 1120/1708).

Réf. : Ziriklī (1989) IV : 281.

Deux exemplaires conservés dans deux dīwān‑s de l’auteur al‑Ḫafanğī. Le premier sous la cote : 2329, f° 152r°‑156v°. Le deuxième, sous la cote : 2330, ff. 314‑20.

2013) Al‑ǧawhar al‑fard fī munāẓarat al‑narğis wa‑al‑ward de l’auteur Tāğ al‑Dīn ‘Abd al‑Mağīd al‑Yamanī (m. 743/1342).

Réf.: GAL S II: 220; Ziriklī (1989) III: 272; Kaḥḥāla (1957) V: 73‑4.

  • 18 al‑nuwayrĪ 1923, vol. 11, p. 207‑13.

Une séance répertoriée sous la cote : 3037 (section mélanges), f° 55r°‑58r°. Un autre exemplaire de cette séance est conservé au King Faisal Center, Riyad (voir plus bas). Cette œuvre, qui n’apparaît pas dans les deux éditions d’al‑Ḥibšī, a été éditée dans l’ouvrage d’al‑Nuwayrī, Nihāyat al‑arab fī funūn al‑adab.18

Bibliothèque orientale

211) Al‑munāẓara bayn al‑ḥaramayn al‑muharramayn, d’Ibrāhīm b. Muḥammad al‑Wazīr (m. 914/1508).

Réf.: GAL S II: 909(40); Ziriklī (1989) I: 65; Kaḥḥāla (1959) VIII: 210.

Une séance répertoriée sous la cote : 21 (mélanges), ff. 61‑78. Cette séance n’apparaît pas dans les deux éditions d’al‑Ḥibšī. Un deuxième exemplaire est présent au King Faisal Center à Riyad (voir plus bas).

222) Al‑maqāma al‑‘uṣfuriyya d’al‑Mutawakkil ‘Abd Allāh b. ‘Alī (m. 1017/1608).

Réf. : al‑Ḥibšī (2004) : 686.

Une séance répertoriée sous la cote : 1830, ff. 141‑146. Cette séance n’apparaît que dans le recueil d’al‑Ḥibšī paru en1987. Un deuxième exemplaire est présent au King Faisal Center, Riyad (voir plus bas).

233) Maqāmat ḫarīdat al‑‘arā’is wa‑bahğat al‑nafā’is d’al‑Ḥasan b. Aḥmad ‘Ākiš (m. 1289/1872).

Réf. : Ziriklī (1989) II : 183 ; al‑Ḥibšī (2004) : 459.

Une séance répertoriée sous la cote : 35 (mélanges), ff. 1‑5. Cette séance n’apparaît pas dans les deux éditions d’al‑Ḥibšī. Un deuxième exemplaire est présent au King Faisal Center, Riyad (voir plus bas).

244) Maqāmat durar al‑nafā’is taqrīẓ bahğat al‑mağālis de ‘Abd al‑Raḥmān b. Aḥmad al‑Bahkalī (m. 1248/1832).

Réf. : Ziriklī (1989) III : 298 ; al‑Ḥibšī (2004) : 454.

Une séance répertoriée sous la cote : 35 (mélanges), ff. 5‑8. Cette séance n’apparaît pas dans les deux éditions d’al‑Ḥibšī. Un deuxième exemplaire est présent au King Faisal Center, Riyad (voir plus bas).

255) Al‑maqāma al‑ḥuṣaybiyya d’al‑Qāḍī al‑Rašīd Aḥmad b. ‘Alī al‑Zubayrī (m. 563/1167).

Réf. : al‑Ḥibšī (2004) : 414.

Une séance répertoriée sous la cote : 12 (mélanges), ff. 40‑47. Cette séance n’apparaît pas dans les deux éditions d’al‑Ḥibšī. Un deuxième exemplaire est présent au King Faisal Center, Riyad (voir plus bas).

B. Bibliothèque Nationale Autrichienne (Vienne)

26La Bibliothèque Nationale Autrichienne possède aujourd’hui l’un des plus importants fonds, quant au nombre, de manuscrits provenant du Yémen (282 mss), aux côtés de la Bibliothèque Ambrosienne de Milan (1600 mss), la British Library de Londres (328 mss) et la Bibliothèque Nationale de Berlin (241 mss). En outre la Bibliothèque Nationale Autrichienne possède aujourd’hui une partie du très précieux fonds Glaser, qu’elle partage avec la British Library de Londres et la Bibliothèque Nationale de Berlin. Malheureusement à ce jour, aucun catalogue ne décrit ce fonds et les chercheurs sont obligés d’effectuer des recherches sur place ou par le biais d’autres catalogues. Dans cette bibliothèque, nous avons pu repérer un manuscrit contenant cinq maqāmāt de l’auteur Ḥusayn b. ‘Abd Allāh al‑Mas‘ūdī al‑Yamanī du xvisiècle.

Réf. : Hämeen‑Anttila (2002) : 397.

Ce manuscrit est répertorié sous la cote : codex Glaser n° 166. On notera que ces cinq séances n’apparaissent pas dans les deux recueils d’al‑Ḥibšī.

  • Introduction (f° 1r°‑10v°) et première séance :

  1. Al‑maqāma al‑ḏahabiyya (f° 10v°‑14v°).

  2. Al‑maqāma al‑zaharawiyya (f° 14v°‑28r°).

  3. Al‑maqāma al‑ṣan‘āniyya al‑qatī‘iyya (f° 28r°‑46v°).

  4. Al‑maqāma al‑‘azabiyya (f° 46v°‑51r°).

  5. Al‑maqāma al‑ṣan‘āniyya al‑qatī‘iyya (f° 51r°‑67r°). Il s’agit d’une répétition de la troisième maqāma ; les deux sont identiques.

  6. Al‑maqāma al‑manṣūriyya (f° 67r°‑73v°).

C. Bibliothèque Ambrosienne (Milan)

27La Bibliothèque Ambrosienne de Milan possède aujourd’hui le plus grand et le plus important fonds de manuscrits arabes provenant du Yémen (1600 mss). Cette collection a été rassemblée par Giuseppe Caprotti (1869‑1919), marchand italien installé à Sanaa. À la Bibliothèque Ambrosienne, nous avons repéré deux séances :

281) Al‑kalima al‑muḥkama fī al‑mufāḫara bayn al‑ḥurra wa‑al‑ama de l’auteur Ša‘bān b. Salīm b. ‘Uṯmān (m. 1149/1736).

Réf.: GAL S II: 546(14‑2); Ziriklī (1989) III: 164.

Deux exemplaires de cette œuvre répertoriés sous les cotes : 100/ii, f° 39r°‑42v° et 535/ii, f° 26r°‑30v°.

292) Al‑munāẓara bayn al‑qahwa wa‑al‑qāt de l’auteur Aḥmad b. Muḥammad al‑Mu‘allimī (m. 1278/1861).

Réf. : al‑Ḥibšī (2004) : 458.

Une séance répertoriée sous la cote : 496/iii, f° 29v°‑33v°.

D. Bibliothèque de l’Université de Leyde

30Forte de son ancienne tradition, la bibliothèque de l’Université de Leyde possède aujourd’hui l’une des collections de manuscrits orientaux les plus importantes d’Europe. Dans cette bibliothèque nous avons repéré trois séances :

311) Al‑maqāma al‑manẓariyya d’Ibrāhīm b. Muḥammad al‑Wazīr (m. 914/1508).

Réf.: GAL S II: 909(40). Ziriklī (1989) I: 65, Kaḥḥāla (1959) VIII: 210.

Une séance répertoriée sous la cote : OR. 2723‑Ar. 2081, f° 1r°‑4v°. Un autre exemplaire de cette séance est conservé au King Faisal Center, Riyad (voir plus bas).

322) Al‑munāẓara fī mā waqa‘ bayn al‑bunduq wa‑al‑qaws d’Ibrāhīm b. Ṣaliḥ al‑Hindī (m. 1101/1690).

Réf. : GAL II : 525(9) ; Ziriklī (1989) I : 43 ; Kaḥḥāla (1957) I : 40.

Une séance répertoriée sous la cote : OR. 2694‑Ar. 2052, f° 162v°‑167r°.

333) Aqrāt al‑ḏahab fī al‑mufāḫara bayn al‑Rawḍa wa‑Bi’r al‑‘Azab de ‘Abd Allāh b. ‘Alī al‑Wazīr (m. 1147/1734).

Réf. : GAL II : 525(8) ; Ziriklī (1989) IV : 107 ; Kaḥḥāla (1958) VI : 86.

Une longue séance répertoriée sous la cote : Or. 2377‑Ar. 1735, f° 1r°‑10r°.

E. British Library (Londres)

34La British Library possède elle aussi l’un des plus importants fonds, quant au nombre, de manuscrits provenant du Yémen (328 mss). En outre, comme nous l’avons déjà souligné plus haut, elle conserve aujourd’hui une partie de la collection Glaser. Dans cette bibliothèque nous avons repéré trois œuvres :

351) Al‑mufāḫara bayn al‑šam‘adān wa‑al‑qandīl de Tāğ al‑Dīn ‘Abd al‑Mağīd al‑Yamanī (m. 743/1342).

Réf.: GAL S II: 220; Ziriklī (1989) III: 272; Kaḥḥāla (1957) V: 73‑74.

  • 19 al‑nuwayrĪ 1923, vol. 1, p. 124‑9.

Une séance répertoriée sous la cote : ADD 9562(3), f° 156v°‑159r°. Outre l’édition d’al‑Ḥibšī, cette séance a été éditée dans l’ouvrage d’al‑Nuwayrī Nihāyat al‑arab fī funūn al‑adab19.

362) Al‑maqāmāt al‑hindiyya d’Abū Bakr b. Muḥsin Bā ‘Abbūd al‑‘Alawī (xviiie s.)

Réf.: GAL S II: 601; Kaḥḥāla (1957) III: 70; Hämeen‑Anttila (2002): 399.

Cinquante séances répertoriées sous la cote : DEL AR 1278, f° 1r°‑149v° (voir plus haut pour les autres exemplaires).

373) Al‑mufāḫara bayn al‑Ṯulā wa‑Kawkabān d’un auteur inconnu du xviie s.

Une séance répertoriée sous la cote : Or. 3930/1, f° 2r°‑6v°. L’œuvre figure dans l’édition d’al‑Ḥibšī parue en 1987.

F. Le Centre Faysal (Riyad)

38Le King Faisal Center for Research and Islamic Studies (KFCRIS) possède aujourd’hui un nombre important d’œuvres yéménites. D’après nos connaissances, ces documents sont en réalité des reproductions de manuscrits yéménites conservés à Dār al‑Maḫṭūṭāt, Sanaa, qu’une mission saoudite a assurées entre les années soixante et soixante‑dix. Le patrimoine conservé dans cette bibliothèque est de ce fait extrêmement précieux, surtout pour tous les chercheurs qui ont besoin de travailler sur les manuscrits conservés à Sanaa mais qui, du fait des événements liés au Printemps arabe, ne peuvent y avoir pour l’instant accès. En l’état actuel de notre recherche, il nous est difficile de déterminer avec exactitude si les copies en question recouvrent le fonds entier de Dār al‑Maḫṭūṭāt ou s’il ne s’agit d’une reproduction partielle. Il est aussi possible que cette bibliothèque possède des originaux manuscrits provenant d’autres fonds, car nous avons pu y repérer des œuvres qui ne figureraient pas a priori à la Dār al‑Maḫṭūṭāt de Sanaa. Grâce au catalogue à disposition sur le site du KFCRIS (http://213.150.161.217/​kfcris/​login.htm, http://www.kff.com/​index.html), nous avons pu identifier quinze copies de manuscrits qui sont au cœur de notre recherche. Cependant, seul un travail de recherche sur place, prévu en février 2014, nous permettra de trancher au sujet de l’existence d’autres manuscrits dans la même bibliothèque et d’établir avec exactitude la provenance de ces textes.

391) Al‑mufāḫara bayn al‑naḫla wa‑al‑karma de Muḥammad b. Abī al‑Qāsim al‑Nağrī (m. 874/1469)

Réf. : Ziriklī (1989) IV : 127 ; Kaḥḥāla (1959) VII : 226.

Une séance répertoriée sous la cote : 74165.

402) Al‑mufāḫara bayn al‑ḥurra wa‑al‑ama de Ša‘bān b. Salīm b. ‘Uṯmān (m. 1149/1736).

Réf.: GAL S II: 546(14‑2); Ziriklī (1989) III: 164.

Une séance répertoriée sous la cote : 45712.

413) Al‑mufāḫara bayn al‑šam‘adān wa‑al‑qandīl de Tāğ al‑Dīn ‘Abd al‑Mağīd al‑Yamanī (m. 743/1342)

Réf. : Ziriklī (1989) III : 272.

Une séance répertoriée sous la cote : 45726. Cette séance ne figure pas dans le fonds de manuscrits de Dār al‑Maḫṭūṭāt, en revanche nous avons repéré un manuscrit de cette œuvre à la British Library.

424) Maqāma fī al‑mufāḫara bayn al‑ġurba wa‑al‑iqāma de Qāsim b. Yaḥyā al‑Amīr (m. 1195/1780)

Réf. : al‑Ḥibšī (2004) : 481.

Une séance répertoriée sous la cote : 39229. Cette séance n’apparaît pas dans les deux éditions d’al‑Ḥibšī.

435) Al‑munāẓara fī mā waqa‘ bayn al‑bunduq wa‑al‑qaws d’Ibrāhīm b. Ṣaliḥ al‑Hindī (m. 1101/1689)

Réf. : GAL II : 525(9) ; Ziriklī (1989) I : 43 ; Kaḥḥāla (1957) I : 40.

Une séance répertoriée sous la cote : 45676. Cette œuvre ne figure pas dans le fonds de manuscrits de Dār al‑Maḫṭūṭāt, en revanche nous en avons repéré une copie à la bibliothèque de l’Université de Leyde (voir plus haut).

446) Aqrāt al‑ḏahab fī al‑mufāḫara bayn al‑Rawḍa wa‑Bi’r al‑‘Azab de ‘Abd Allāh b. ‘Alī al‑Wazīr (m. 1147/1734)

Réf. : GAL II : 525(8) ; Ziriklī (1989) IV : 107 ; Kaḥḥāla (1958) VI : 86.

Une séance répertoriée sous la cote : 44236.

457) Al‑ǧawhar al‑fard fī munāẓarat al‑narğis wa‑al‑ward de Tāğ al‑Dīn ‘Abd al‑Mağīd al‑Yamanī (m. 743/1342)

Réf.: GAL S II: 220; Ziriklī (1989) III: 272; Kaḥḥāla (1957) V: 73‑74.

Une séance répertoriée sous la cote : 45499. Cette séance, qui n’apparaît pas dans les deux éditions d’al‑Ḥibšī, a été éditée dans l’ouvrage d’al‑Nuwayrī Nihāyat al‑arab fī funūn al‑adab (voir plus haut).

468) Al‑maqāma al‑manẓariyya d’Ibrāhīm b. Muḥammad al‑Wazīr (m. 914/1508)

Réf.: GAL S II: 909(40); Ziriklī (1989) I: 65; Kaḥḥāla (1959) VIII: 210.

Une séance répertoriée sous la cote : 44692.

479) Al‑munāẓara bayn Šibām wa‑Ṣan‘ā’, auteur et époque inconnus

Une séance répertoriée sous la cote : 110556. Cette séance n’apparaît pas dans les deux éditions d’al‑Ḥibšī et, sauf erreur de notre part, elle ne figure pas non plus dans le fonds des manuscrits de Dār al‑Maḫṭūṭāt.

4810) Al‑munāẓara bayn al‑ḥaramayn al‑muharramayn, d’Ibrāhīm b. Muḥammad al‑Wazīr (m. 914/1508)

Réf.: GAL S II: 909(40); Ziriklī (1989) I: 65; Kaḥḥāla (1959) VIII: 210.

Une séance répertoriée sous la cote : 88740. Cette séance n’apparaît pas dans les deux éditions d’al‑Ḥibšī et, sauf erreur de notre part, elle ne figure pas non plus dans le fonds des manuscrits de Dār al‑Maḫṭūṭāt.

4911) Maqāmat laḏḏat al‑sam‘ fī al‑mufāḫara bayn al‑mudām wa‑al‑šam‘, auteur et époque inconnus

Une séance répertoriée sous la cote : 90679. Cette séance n’apparaît pas dans les deux éditions d’al‑Ḥibšī et, sauf erreur de notre part, elle ne figure pas non plus dans le fonds des manuscrits de Dār al‑Maḫṭūṭāt.

5012) Al‑maqāma al‑‘uṣfuriyya d’al‑Mutawakkil ‘Abd Allāh b. ‘Alī (m. 1017/1608)

Réf. : al‑Ḥibšī (2004) : 686.

Une séance sous la cote : 88760. Cette séance est présente dans le recueil d’al‑Ḥibšī paru en 1987.

5113) Maqāmat arīda al‑‘arā’is wa‑bahğat al‑nafā’is d’al‑Ḥasan b. Aḥmad ‘Ākiš (m. 1289/1872)

Réf. : Ziriklī (1989) II : 183 ; al‑Ḥibšī (2004) : 459.

Une séance répertoriée sous la cote : 88651. Cette séance n’apparaît pas dans les deux éditions d’al‑Ḥibšī.

5214) Maqāmat durar al‑nafā’is taqrīẓ bahğat al‑mağālis de ‘Abd al‑Raḥmān b. Aḥmad al‑Bahkalī (m. 1248/1832)

Réf. : Ziriklī (1989) III : 298 ; al‑Ḥibšī (2004) : 454.

Une séance répertoriée sous la cote : 88655. Cette séance n’apparaît pas dans les deux éditions d’al‑Ḥibšī.

5315) Al‑maqāma al‑ḥuṣaybiyya d’al‑Qāḍī al‑Rašīd Aḥmad b. ‘Alī al‑Zubayrī (m. 563/1167)

Réf. : al‑Ḥibšī (2004) : 414.

Une séance répertoriée sous la cote : 81256. Cette séance n’apparaît pas dans les deux éditions d’al‑Ḥibšī.

G. Les séances de la bibliothèque privée de ‘Abd Allāh Muḥammad al‑Ḥibšī

54Parmi les maqāmāt yéménites éditées dans ses deux recueils, al‑Ḥibšī mentionne cinq manuscrits qui feraient partie, précise‑t‑il, de sa collection privée, et que nous n’avons repérés dans aucune bibliothèque ni aucun catalogue :

551) Šakwā masāğid al‑Ḥudayda d’Aḥmad b. ‘Abd al‑Raḥman Ṣā’im al‑Dahr al‑Ahdal (m. 1267/1850).

Réf. : Ziriklī (1989) III : 307 ; Kaḥḥāla (1960) X : 142.

562) Al‑mufāḫara bayn al‑azīb wa‑al‑šimāl d’Aḥmad b. ‘Abd al‑Raḥman Ṣā’im al‑Dahr al‑Ahdal (m. 1267/1850).

Réf. : Ziriklī (1989) III : 307 ; Kaḥḥāla (1960) X : 142.

573) Maqāmat ‘ağā’ib al‑baḥr de ‘Abd Allāh b. Ma‘rūf Bā Ğammāl (m. 1297/1879).

Réf. : al‑Ḥibšī (2004) : 460.

584) Maqāmat ṭayyb al‑‘araf wa‑al‑našr fī mā waqa‘ min al‑ḫitāb ma‘ al‑baḥr de ‘Abd Allāh b. Ma‘rūf Bā Ğammāl (m. 1297/1879).

Réf. : al‑Ḥibšī (2004) : 460.

595) Maqāmat ḏamm al‑dunya d’Aḥmad b. Muḥammad al‑Miḥḍār (m. 1304/1886).

Réf.: Ziriklī (1989) I: 247; Kaḥḥāla (1957) II: 128.

60   

Haut de page

Bibliographie

‘Amšūš, Mas‘ūd, « Al‑maqāmāt al‑yamaniyya », Al‑ḥikma al‑yamaniyya, n° 182, 1991, p. 18‑36.

bā ‘Abbūd al‑‘alawī, Abū Bakr b. Muḥsin, Al‑maqāmāt al‑hindiyya, éd. al‑Ḥibšī ‘Abd Allāh Muḥammad, Abou Dabi, Al‑maǧma‘ al‑ṯaqāfī, 1998.

Brockelmann, C., Geschichte der arabischen Literatur. I‑II + Supplementbände I‑III, Leyde, E. J. Brill, 1936‑1944.

Hämeen‑Anttila, J., Maqama : A History of a Genre, Wiesbaden, Harrassowitz, 2002.

Hämeen‑Anttila, J., « The essay and debate (al‑risâla and al‑munâzara) », dans Arabic Literature in the Post‑Classical Period, éd. Allen R. & Richards D.S., Cambridge, University Press, 2006. p. 134‑45.

Al‑Ḥibšī, ‘Abd Allāh Muḥammad, Maqāmāt min al‑adab al‑yamanī, Sanaa, Dār al‑Yaman al‑kubrā, 1984.

Al‑Ḥibšī, ‘Abd Allāh Muḥammad, Mağmū‘ al‑maqāmāt al‑yamaniyya, Sanaa, Maktabat Al‑ǧīl al‑ǧadīd, 1987.

Al‑Ḥibšī, ‘Abd Allāh Muḥammad, Maṣādir al‑fikr al‑islāmī fī al‑Yaman, Abou Dabi, Al‑maǧma‘ al‑ṯaqāfī, 2004.

KaḤḤāla, ‘Umar Riḍā, Mu‘ğam al‑mu’allifīn : tarāğim muṣannifī al‑kutub al‑‘arabiyya, Damas, Al‑maktaba al‑‘arabiyya, 1957‑1961, 15 vol. 

Kahl, O., »Al‑mufākhara baina al‑ḥurra wal‑ama. Ein Beitrag zur jemenitischen Rangstreitliteratur des 17./18. Jahrhunderts« , Die Welt des Orients, vol. 17, 1986, p. 110‑49.

Löfgren, O., Traini, R., Arabic Manuscripts in the Biblioteca Ambrosiana, Milan, Neri Pozza Editore, 1975‑1995, 3 vol. 

al‑Malīh, M. S., ‘Aysawī A. M., Fihris al‑maḫṭūṭāt al‑yamaniyya li‑Dār al‑Maḫṭūṭāt wa‑al‑Maktaba al‑ġarbiyya bi‑al‑Ǧāmi‘ al‑Kabīr‑Ṣan‘ā’, Qom, Maktaba Samāḥa Ayatullāh al‑‘Uzma al‑Mar‘ašī al‑Naǧāfī al‑kubrā, 2005, 2 vol. 

Mingana, A., Catalogue of the Arabic Manuscripts in the John Rylands Library at Manchester, Manchester, University Press, 1934.

al‑Nuwayrī, Aḥmad b. ‘Abd al‑Wahhāb, Nihāyat al‑arab fī funūn al‑adab, Le Caire, Dār al‑kutub al‑miṣriyya,1923.

al‑RuqayḤī, Aḥmad ‘Abd al‑Razzāq, Ḥibšī ‘Abd Allāh Muḥammad, Fihris maḫṭūṭāt al‑Ğamī‘ al‑Kabīr, Sanaa, Wizārat al‑awqāf wa‑al‑iršād, 1984, 4 vol. 

Regourd, A., directeur (de publication), Catalogue cumulé des bibliothèques de manuscrits de Zabid, Sanaa, Centre français d’archéologie et de sciences sociales & Fonds social de développement, 2006‑2008, 2 vol. 

Rieu, C., Supplement to the Catalogue of the Arabic manuscripts in the British museum, Londres, British Museum Library, 1894.

Saitta, G., La description du paysage à travers deux maqāmāt yéménites de la période pré‑moderne (xvie et xviiie s.), mémoire de Master INALCO, Paris, 2011.

Serjeant, R. B., South Arabian Poetry, Prose and Poetry from Ḥaḍramawt, Londres, Taylor’s Foreign Press, 1951.

Stocks, P., Subjet‑Guide to the Arabic Manuscripts in the British Library, éd. C. F. Baker, London, The British Library, 2001.

Wagner, E., « Mufākhara », in Encyclopédie de l’Islam, nouvelle édition, Leyde, E. J. Brill, 1993, vol. VII, p. 311‑2.

Wagner, E., « Munāẓara », in Encyclopédie de l’Islam, nouvelle édition, Leyde, E. J. Brill, 1993, vol. VII, p. 566‑9.

Al‑Wazīr, ‘Abd Allāh b. ‘Alī, Aqrāt al‑ḏahab fī al‑mufāḫara bayn al‑Rawḍa wa‑Bi’r al‑‘Azab, éd. al‑Ḥibšī ‘Abd Allāh Muḥammad, Beyrouth, Dār al‑yamaniyya li‑al‑našr wa‑al‑tawzī‘, 1986.

Witkam, J. J., Inventory of the Oriental Manuscripts of the Library of the University of Leiden, Leyde, Ter Lugt Press, 2008.

Zakharia, K., Abū Zayd al‑Sarūjī, imposteur et mystique : Relire les Maqāmāt d’al‑Ḥarīrī, Damas, Institut français d’études arabes de Damas (IFEAD), 2000.

Zakharia, K., « Ibn al‑Ṣayqal al‑Jazarī, Auteur de Maqāmāt », Synergies : Monde Arabe, n° 6, 2009, p. 73‑89.

Ziriklī, Ḫayr al‑Dīn, Al‑a‘lām : qāmūs tarāğim li‑ašhar al‑riğāl wa‑al‑nisā’ min al‑‘Arab wa‑al‑musta‘ribīn wa‑al‑mustašriqīn, Beyrouth, Dār al‑‘ilm li‑al‑malāyīn, 1989, 8 vol. 

Haut de page

Notes

1 zakharia 2000, p. 102‑12.

2 On renvoie à ce propos aux articles « munāara » et « mufāara » de wagner 1993 et hämeen‑anttila 2006.

3 hämeen‑anttila 2002, p. 346.

4 al‑ibŠĪ 1984, p. 9‑10.

5 saitta 2011, p. 5‑10.

6 ‘amŠŪŠ 1991.

7 zakharia 2009, p. 87.

8 al‑ibŠĪ 1984.

9 al‑ibŠĪ 1987.

10 al‑ibŠĪ, Maādir al‑fikr al‑islāmī fī al‑Yaman, Abou Dabi, Al‑mağma‘ al‑aqāfī, 2004.

11 hämeen‑anttila, Maqama: A History of a Genre, Wiesbaden, Harrassowitz, 2002.

12 Ms. n° : 702 (313), f° 1r°‑158v°. mingana 1934.

13 BĀ ‘AbbŪd al‑‘AlawĪ 1998.

14 Ibid. 1998, p. 18.

15 Ibid. Dans son introduction al‑Ḥibšī fait erronément mention de la bibliothèque Būhar. Suite à des recherches plus approfondies, on a pu vérifier que Būhar est en réalité le nom d’un fonds de manuscrits arabes et persans conservés dans la Bibliothèque Nationale indienne à Calcutta.

16 al‑wazĪr 1986.

17 kahl 1986.

18 al‑nuwayrĪ 1923, vol. 11, p. 207‑13.

19 al‑nuwayrĪ 1923, vol. 1, p. 124‑9.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Image 1 :Aqrāt al-ḏahab fī al-mufāḫara bayn al-Rawḍa wa-Bi’r al-‘Azab de‘Abd Allāh b. ‘Alī al-Wazīr (m. 1147/1734), ms. 3/2364, f° 219v°-220r°, Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt.
URL http://cmy.revues.org/docannexe/image/2054/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 664k
Titre Image 2 : Aqrāt al-ḏahab fī al-mufāḫara bayn al-Rawḍa wa-Bi’r al-‘Azab‘ Abd Allāh b. ‘Alī al-Wazīr (m. 1147/1734), ms. 3/2364, f° 220 v°-221r°, Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt.
URL http://cmy.revues.org/docannexe/image/2054/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 628k
Titre Image 3 : Munāzara bayn al-qāt wa-al-tunbāq de ‘Afīf b. al-Habba Qāḍī (xviiie s.), ms. 2388, f°75r°, Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt.
URL http://cmy.revues.org/docannexe/image/2054/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 604k
Titre Image 4 : Munāzara bayn al-qāt wa-al-tunbāq de ‘Afīf b. al-Habba Qāḍī (xviiie s.), ms. 2388, f° 75v°-76r°, Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt.
URL http://cmy.revues.org/docannexe/image/2054/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 720k
Titre Image 5 : Maqāma fī al-mufākhara bayn al-ġurba wa-al-iqāma de Qāsim b. Yaḥyā al-Amīr (m. 1195/1780), ms. 3053, f° 59v°-60r°, Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt.
URL http://cmy.revues.org/docannexe/image/2054/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 672k
Titre Image 6 : Maqāma fī al-mufākhara bayn al-ġurba wa-al-iqāma de Qāsim b. Yaḥyā al-Amīr (m. 1195/1780), ms. 3053, f° 60v°-61r°,Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt.
URL http://cmy.revues.org/docannexe/image/2054/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 652k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Gianluca Saitta, « Notices de manuscrits de maqāmāt yéménites de la période postclassique, 1ère partie », Chroniques du manuscrit au Yémen [En ligne], 17 | 2014, mis en ligne le 14 mars 2014, consulté le 27 juin 2017. URL : http://cmy.revues.org/2054 ; DOI : 10.4000/cmy.2054

Haut de page

Auteur

Gianluca Saitta

Doctorant, Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO) & Centre de Recherche Moyen‑Orient Méditerranée (CERMOM), Paris

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Chroniques du manuscrit au Yémen

Haut de page
  • Logo Centre français d’Archéologie et de Sciences Sociales
  • Revues.org